Col de Crous et Belvédère de l’Alp

Itinéraire

  • Communes: hameau de Roya (St Etienne de Tinée)
  • Départ: parking de l'église (balise n°137)
  • Altitude départ: 1500 m
  • Altitude max:  2359 m
  • Dénivelé cumulé:  +/- 1100 m
  • Distance: 15 km
  • Temps: 7h00
  • Difficulté: Sportive

On peut trouver plus de details sur la randonnée sur les guides randoxygène. Par contre ma randonnée est plus longue et j'ai fait un parcours different à la descente (je vous conseil de suivre celle de randoxygène).

Télécharger

Le sentiment d'étre un explorateur

J’avais vu par hasard quelques photos de cette randonnée et je l’avais mise tout de suite dans la liste de mes prochaines sorties. En effet c’est une randonné spéciale. Le paysage est caractérisé par un vaste espace ouvert traversé par plusieurs vallons et délimité par des crêtes sur les côtés. On a comme résultat la possibilité de traverser ce relief vallonnée dans un calme absolu avec l’impression d’être un explorateur dans quelque pays nordique.

Le départ est au hameau du Roya dans la Tinée (à ne pas confondre avec la vallée de la Roya à la frontière avec l’Italie). Je suis avec Cyrille aujourd’hui avec lequel j’ai déjà eu plaisir de partager plusieurs randonnées. Même si le véritable point de départ pour le Col de Crous est le parking supérieur de Roya (1590 m - b.140), Cyrille préfères partir du parking de l’église qui se trouve un peu plus bas sur la route (1500m b. 137). L’idée est en effet de faire une boucle et revenir par la balise n°137, mais on n’est pas encore certain de la faire, ça dépendra de comment on progresse, de la motivation et de l'état de la neige.

Randonnée - Col de Crous

Nous traversons le hameau et nous arrivons au parking supérieur (b.140). De là commence un sentier caractéristique à côté d’une falaise. La roche, dont est faite la falaise, et qui surplombe la piste, est de nature variable, mais toujours très friable. Les schistes notamment ont une structure très fine, elles semblent des ardoises.

Nous arrivons à la balise n°142 où il faut tourner à gauche pour descendre et traverser la passerelle qui amène dans l’autre côté du vallon de Roya et à l’entrée du Parc National du Mercantour. C’est à partir de là qui commence la neige.

Randonnée - Col de Crous
Passerelle et entrée du Parc National du Mercantour

Le vallon est bien enneigé; nous chaussons les raquettes et nous commençons à remonter les pentes en rive gauche du vallon de l’Alp.

Montée vers le vallon de l'Alp
Montée vers le vallon de l'Alp

En regardant en arrière on voit les montagnes qui nous séparent de la station de ski d’Auron. Leur côté sud est complètement sans neige. La cime la plus haute sur la photo est celle de « las Donnas » (2474m) où on peut apercevoir l’arrivé du télésiège de la station de ski.

Randonnée - Col de Crous
Vue sur les montagnes en direction de la station de ski d'Auron. La cime de « las Donnas » (2474m) au centre.

Cependant mon attention ne reste pas trop sur le paysage derrière, car devant nous le paysage du vallon de l’Alp baigné par le soleil est expectionel.

Randonnée - Col de Crous

Randonnée - Col de Crous
Le Vallon de l'Alp

Nous remontons le vallon principal jusqu’à arriver au croisement de deux plus petits vallons, c’est là que nous traversons sur la gauche pour continuer à monter en direction du Col de Crous.

Je n'ai pas de mots pour exprimer ce que je ressens, je suis époustouflé par ce paysage ondulé de blanc qui me fait sentir comme un explorateur dans des terres lointaines.

Randonnée - Col de Crous
Vue en direction du Col de Crous

On voit le col de Crous loin, il ne manque pas beaucoup. Dernière montée et finalement le Col de Crous (2204m) (balise n°95). Ce col fut par le passé un passage stratégique entre la vallée du Var (Péone) et le versant de la Tinée (Roya) et un point de résistance pendant la seconde guerre mondiale, comme témoigne le blockhaus visible au col.

Randonnée - Col de Crous
Le Col de Crous (2204m - balise n°95)

Cyrille qui est arrivé quelques minutes avant moi, a envie de continuer à monter pour arriver au Mont Férant (2382m). Moi honnêtement je ne suis pas trop motivé, je sens un peu de fatigue de ma randonnée du jour avant, mais je ne veux pas non plus laisser Cyrille monter tout seul car, du col je ne peux pas le voir et je pense que s’il lui arrive quelque chose je ne le verrai pas. Du coup je décide de monter au moins jusqu’à la ligne de crête depuis laquelle je pourrais voir mieux ce qui se passe.

Randonnée - Col de Crous
Vue vers le Col de Crous au retour

Puisque Cyrille est parti avant moi, je fais la montée tout seul. Il n’y a personne et pas un seul bruit à part celui de mes raquettes qui brisent la neige croûtée et un peu glacé, « cric », « crac », « cric » …. La neige brille avec la lumière du soleil et on voit bien le vent qui a dû souffler sur la superficie en formant des petites vagues, je vois le fil de la barre rocheuse surplombant le versant Sud et je commence à avoir quelques pensées négatives … « et si je tombe et je glisse vers le bas ? »  « Et si maintenant une plaque de neige se détache ? »... J’essaye de passer sur la partie plus interne où je vois des petites pierres en superficie, je me sens un peu stressé mais je sais que c’est mon mental par apport à un risque réel de danger, je respire profondément, je me calme et j’avance.

J’arrive enfin sur la ligne de crète et je vois Cyrille loin sur la cime du Mont Férant (2382m).

Randonnée - Col de Crous
La crête du mont Férant avec le sommet (2382m)

Je progresse vers lui, sans vraiment avoir l’intention d’arriver jusqu’à la cime. Cyrille commence à descendre car il y a du vent, du coup je décide d’avancer un peu juste pour voir le Mounier apparaitre derrière les barres rocheuses de la montagne de l’Alp.

Randonnée - Col de Crous
Sur la gauche vue du sommet du Mont Mounier et à droite la cime Nègre (2553m)

Revenus en arrière nous allons vers la montagne de l’Alp pour admirer le paysage et le montagnes en direction le sud. A droite on voit Le Mont Saint-Honorat (2520m) et la cime Fourchias (2504m), à gauche la tête de la Colombière (2060m).

Randonnée - Col de Crous
Vue en direction sud

Quelques minutes pour profiter de la vue et nous décidons de retourner au col pour manger.

Randonnée - Col de Crous

Nous utilisons les murs de l’ancien fort militaire pour nous protéger du vent et manger au soleil avec une superbe vue.  Une pause bien mérité pour reprendre les énergies et pour être prêts pour la descente. Nous décidons avec Cyrille de descendre tout au long du côté gauche de la crête de la Fayasse, là où passé plus ou moins le sentier d’été, toujours avec l’idée de continuer vers le vallon de Sallevieille et faire une boucle pour revenir au hameau de Roya.

Randonnée - Col de Crous

Entretemps les nouages dans le ciel créent des zones d’ombre qui contrastent avec les zones de soleil et donnent vie à un jeu de lumières vers les vallons et le col de Crous.

Randonnée - Col de Crous

A partir d’ici nous commençons à chercher le point le plus propice pour passer la crête de la Fayasse, mais arrivé à ce point nous nous apercevons que ce qui reste à faire c’est loin d’être facile. Le parcours est pour bonne partie en devers et il semble encore très long… On réfléchit, mais entretemps un vent glacial s’est levé et souffle avec force… on doit prendre une décision vit. Nous sommes d’accord que c’est mieux de rebrousser chemin et d’essayer de rejoindre le parcours que nous avions fait à l’allé en rejoignant le vallon de l’Alp. C’est inutile d’allonger et prendre de risques inutiles.

Randonnée - Col de Crous
Vue sur le Mont Mounier (2817m)

Une fois la décision prise, nous sommes loin d’avoir gagné la partie car traverser pour rejoindre le chemin de l’allé n’est pas évident. Les pentes sont raides et il y a des vallons à droite et à gauche. Nous passons là où il y a moins de risques et nous sommes obligé vers la fin de remonter un peu en arrière en direction du point coté 1934 visible sur la carte.  Finalement on se retrouve là où nous étions passé à l’allé, le peu de stress cumulé descends et je me sens plus tranquille, … maintenant on connait le chemin.  

Après cette petite aventure, j’ai compris encore une fois comme la lecture de la carte est fondamentale lors d’une randonnée. Pour choisir le parcours meilleur c’est très important d’anticiper ce qu’on trouvera devant nous avant de commencer à marcher. Le chemin qui peut sembler le plus logique au début peut au contraire amener vers des barres rocheuses ou des vallons difficiles à traverser.

Le retour vers le hameau de Roya s’achève sans difficultés. Je reste encore une fois impressionné par les roches aux couleurs gris noir sur le sentier final.

Randonnée - Col de Crous

Je repense à la journée qui vient de se terminer… les grands espaces ouverts que nous avons traversées, le paysage vallonné avec la neige qui semblait de la chantilly … et la petite aventure pour rejoindre le chemin de l’allé… je peux vous dire que cette randonnée a été une de mes plus belles randonnées en raquettes.