Mont Clapier

Itinéraire

On peut choisir de faire cette randonnée du mont Clapier en une journée ou sur deux jours. Vu que sur le chemin il y a le refuge de Nice, je préfère personnellement un itinéraire sur deux jours qui permet de mieux profiter de la montagne et de l'ambiance du refuge le soir. C'est l'option que j'ai choisie et celle que je recommande si vous avez deux jours à disposition, sinon la randonnée reste faisable en journée avec un départ tôt le matin pour ceux qui aiment plus le côté défi des randonnées.

Pour l'itinéraire sur deux jours, une option possible est de partir le matin et visiter le lac Long avant de rejoindre le refuge de Nice, mais finalement nous avons choisi de partir en début d'après-midi, pour arriver directement le soir au refuge et ne pas être trop fatigués le lendemain. Voici l'itinéraire de cette randonnée:

Jour 1: Refuge de Nice

  • Commune: Belvédère
  • Départ: Parking au Pont du Countet
  • Altitude départ:  1 690 m
  • Altitude max:  2 232 m (Refuge de Nice)
  • Dénivelé:  +550 m
  • Distance: 5.1 km
  • Temps: 2h00 sans pauses
  • Technique: Sentier
  • Difficulté: Moyenne

Télécharger

Jour 2: Mont Clapier

  • Altitude départ: 2 232 m (Refuge de Nice)
  • Altitude max: 3 045 m (Mont Clapier)
  • Dénivelé: + 840 m / - 1360 m
  • Distance: 7km (tour du mont Clapier) + 5.1km (du refuge au parking) = 12.1 km
  • Temps: 6h00 sans pauses
  • Technique: Sentier / Hors sentier (cairns) avec beaucoup de pierres
  • Difficulté: Difficile

Télécharger

Récit

La randonnée commence, en début d'après-midi (vers 15h30), au parking du Pont du Countet . Le plan est de rejoindre le refuge de Nice pour la soirée.

J'aime bien l'ambiance des refuges de montagne et celle que nous avons trouvé au refuge de Nice était super. Nous avons bien mangé et nous avons passé une belle soirée tous ensemble. La seule "mauvaise" surprise a été de découvrir qu'au refuge il y avait une seule toilette à l'intérieur avec plus de 30 personnes présentes. Finalement le gardien a ouvert une deuxième toilette à l'extérieur mais qui marchait avec de saut d'eau. Le refuge c'est aussi ça, savoir s'adapter à moins de confort dans un esprit un peu plus aventure. Finalement tout c'est bien passé.

Le matin vers 8h nous partons en direction des lacs du Mont Clapier. La montée est raide et constante, mais une belle surprise arrive bientôt pour nous motiver: un groupe des chamois nous regardent sur un rocher en face du chemin. On s'arrête pour les observer et pour prendre des photos.

Chamois

Peu loin on voit aussi des bouquetins qui mangent le peu d'herbe qui reste, vue la sécheresse de la saison.

Bouquetins.jpg

Après une heure de marche on arrive aux lacs du Mont Clapier. Le scénario est un peu différent de celui que j'avais vu lors de ma randonnée de mi-Juillet. Beaucoup moins d'eau et toujours une couleur jaune/orange qui domine autour.

Lacs du mont Clapier
Lac du mont Clapier

On fait une petite pause et on continue sur la droite la montée vers le mont Clapier. Le terrain devient plus pierreux et en fait, á partir de maintenant, il y aura seulement des pierres jusqu'au sommet. Marcher sur un terrain comme ça nécessite beaucoup plus d'attention car certaines pierres bougent et il n'y a pas de chemin à suivre, mais seulement des cairns qu'il faut repérer et qui indiquent la direction.

Après avoir remonté le vallon, une jolie vue s'ouvre sur la vallée de la Gordolasque: en bas à gauche on voit le lac Niré, loin au centre le lac de la Fous avec le refuge de Nice (notre point de départ) et en bas à droite un des deux lacs du mont Clapier qu'on vient de passer.

Montée au mont Clapier
Montée au mont Clapier avec vue sur le lac Niré le lac de la Fous et les lacs du mont Clapier

Le parcours continue toujours sur des pierres et il faut suivre les cairns attentivement pour pas perdre la bonne direction. On arrive ensuite dans un endroit où il faut passer une barre rocheuse avec un peu d'escalade très facile et pour quelques mètres seulement.  On ne voit pas au-delà de cette barre et pour un instant j'ai cru que le sommet était juste après, mais non, mauvaise surprise, encore des pierres et encore une demi-heure de montée avant d'attendre enfin la cime du mont Clapier (3045m).

Arrivés sur le sommet on a une superbe vue sur le massif du Mercantour-Argentera: du coté italien et français. On peut bien voir le mont Argentera (3297m), le mont Gélas (3143m), la cime de la Malédie (3061m) et plus loin le mont Viso (3841m).

Vue des montagnes depuis le mont Clapier

La pause est plus que méritée. On s'installe au sommet pour déjeuner tranquillement et profiter de la vue à 360 degrés.

Sommet du mont Clapier
Sommet du mont Clapier

Pour vous donner mieux l'idée du panorama depuis le sommet du mont Clapier vous pouvez regarder la vidéo.

En plus de cette superbe vue et de l'atmosphère lunaire, j'ai eu une très belle surprise: deux aigles qui ont fait quelques passages au-dessus de nos têtes. Un cadeau magnifique auquel je ne m'attendais pas du tout, une première fois pour moi dans le parc du Mercantour. Après avoir raté la photo du premier passage des aigles, je me suis préparé en attendant un autre passage qui n'a pas tardé à arriver.

Aigle Royal
Aigle Royal (Aquila Chrysaetos)

Après une belle pause au sommet du mont Clapier, on repart en début d'après-midi, mais cette fois en direction du couloir sud-est qui permet de faire une boucle pour redescendre au refuge de Nice. Comme pour la montée, le parcours est sur un gros pierrier... des pierres partout! Les cairns quelquefois ne sont pas visibles donc il faut un peu improviser en gardant toujours la bonne direction.

Descente du mont Clapier
Descente du sommet du mont Clapier

Nous arrivons bientôt au couloir sud-est et on constate tout de suite qu'il n'est pas facile: il est raide, étroit et avec de pierres qui tombent très facilement au passage! On laisse un espace de sécurité entre chacun de nous car des pierres commencent à tomber et on voit bien qu'elles pourraient tomber sur celui qui nous précède. Je descends en premier avec les autres qui suivent.

Couloir sud-est mont Clapier
Couloir sud-est du mont Clapier

Une fois que tout le monde a passé le couloir je me suis senti vraiment soulagé.

On continue la descente et, un peu après, devant nous il y a une magnifique vue sur la mer: on peut voir le Cap d'Antibes, les Iles Lerins, l'Esterel et encore plus loin les iles de port Cros et du Levant.

Vue sur la mer pendant descente du mont Clapier
Vue sur la mer pendant la descente

Chamois
Chamois au lac de la Fous

On continue à descendre vers le refuge de Nice et finalement des traces blanches bien visibles marquent le chemin qui deviens du coup plus facile à suivre. Presque arrivés au refuge de Nice on voit des chamois. On s'arrête à prendre des photos et on arrive au refuge de Nice vers 17h. Nous décidons de faire une pause de seulement quelques minutes car on a devant nous juste une heure et demi de lumière vu que on est déjà passé à l'heure d'hiver et nous voulons limiter le plus possible le chemin à faire dans l'obscurité.
Chamois
Passé le refuge on fait encore quelques rencontres avec des chamois: les dernières photos avant de descendre.

Chamois
Chamois au lac de la Fous

Il nous reste presque encore une demi-heure de marche, quand la lumière disparaît complètement et nous sommes obligés de descendre jusqu'au parking avec nos lampes frontales.

Une super aventure vient de se terminer. Deux jours où nous avons profité de la nature et de la montagne. Une randonnée avec beaucoup de "premières fois": première fois à atteindre 3045m, première fois à voir des aigles, première fois à faire un couloir, première fois à marcher dans l'obscurité avec la lampe frontale. Enfin fatigués mais très heureux.

Photos

One Response

Comments are closed.